la petite histoire de la laine des Pyrénées, c'est chez nous et c'est par ici

TISSU 100 % LAINE LABEL PYRENEES

USINE1RT

L’Industrialisation des lainages et tissus des Pyrénées

Implantée tout d’abord dans le Nord de la France, elle ne concernera les Pyrénées qu’au début du XIX° dans la région de Lavelanet et des Pays d’Olmes, pour s’étendre progressivement sur une bonne partie du Piémont sachant que certaines activités artisanales prospères étaient déjà développées dans le Comminges et les quatre vallées depuis le XVIII° siècle. Saint Gaudens et sa couronne deviendront un centre précurseur de l’industrie textile, suivis rapidement par Pau, Oloron, Bagnères, Bruges, Pontacq etc.

Les villes du Piémont pyrénéen sont particulièrement prisées pour leur situation au débouché des vallées, et ce, pour différentes raisons

1) La proximité de nombreux troupeaux de moutons en montagne produisant une matière première de qualité

2) La force hydro-motrice de l’eau qui permettait de faire fonctionner certaines machines avant la création des premières centrales électriques à partir des années 20

3) La proximité de réservoirs de main d’œuvre dans les vallées

4) Les propriétés de l’eau des rivières qui « fixait » les couleurs

5) La mise en œuvre des voies ferrées pour le transport des marchandises à partir de 1860

Mais la concurrence devient de plus en plus rude et beaucoup de centres lainiers ne résisteront pas face aux grosses productions industrielles du Nord et les nouveaux modes de consommation du XX° siècle. Le coup de grâce a été porté par l’apparition des fibres artificielles et l’invasion des productions asiatiques qui envoya des centaines, voire des milliers de métiers à tisser à la casse sans oublier leur cortège de répercussions sociales dans un monde rural déjà bien touché : deux emplois sur trois disparaitront. Le nombre de salariés de ce secteur passera de 20 000 à 6000 en l’espace de 30 ans en région Occitanie. Le monde florissant de la laine et du tissage s’effondrera en une ou deux décennies alors qu’il avait mis des millénaires à constituer un patrimoine humain, technique et financier. Mais paradoxalement, certains ateliers de confection réussirent à perpétuer un savoir-faire tout en maintenant une qualité de production de plus en plus attractive malgré des périodes de disette. La résistance s’organisera en Ariège, puis dans le Tarn et enfin dans les Hautes Pyrénées et dans les Pyrénées Atlantiques.

Le retour

Aujourd’hui ces ateliers relèvent la tête et n’hésitent pas à faire appel aux technologies des nouvelles communications pour faire connaitre et diffuser leurs articles aux quatre coins de France, voire même à l’étranger. Un autre atout est à prendre en considération : les valeurs humaines se rapprochent de plus en plus des « tendances durables »et des « produits du terroir » avec un rejet de plus en plus marqué des produits d’origine lointaine.

La laine des Pyrénées n’a peut-être pas fini de faire parler d’elle et à surement une « Carde » à jouer dans cette nouvelle donne….

3 articles

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,